Danièle – Répétition #2

La première répétition à laquelle je peux assister est celle du vingt-trois novembre.
Ascenseur.
Plateau B.
B comme Jean-Marc Bordier.
Je suis émue de lire son nom, là.
Et ça me fait du bien aussi de me souvenir de lui, de ce temps, pas si lointain où la culture comptait dans ce pays.
Je me faufile et trouve une chaise.
Les visages de certains comédiens me sont déjà connus et je les retrouve avec plaisir.
Plaisir de Jackie, de amour/ variation et surtout de Abattoir.
Plaisir des voix, de la diction si bien travaillée sous la direction de Anne Théron.
« La camarade qui n’aime pas le théâtre » aime les textes, aime les entendre et les préfère à la radio car lui sont épargnée les gesticulations.
Pour l’heure, ce sont les déplacements qui sont travaillés avec seulement  la voix de Anne :
« Vous le faites d’instinct.
Que les corps soient habités.
Décomposez un petit peu plus. »
Pas des ordres proférés, juste une voix qui commente, guide impérativement mais sans brutalité.
Exigeante cependant.
Pas de texte encore.
Il fait très chaud dans cette salle.
Un son accompagne, une pulsation sourde.
Le texte maintenant.
Hermione s’allonge : «  Crois-tu que je les ignore ? »
Pyrrhus continue de marcher.
Se pose alors le problème de la sortie de Pyrrhus.
Comment le faire entrer ensuite ?
Essai.
Nouveau déplacement.
«  Quelque chose de plus marqué » demande Anne.
Et le travail du texte continue lié intimement à celui des corps.

Cet article a été publié dans Texte. Ajoutez ce permalien à vos favoris.